Dans les neiges du Jura

Estimated read time 3 min read

Escale à Malbuisson, au bord du lac Saint-Point, pour s’initier à la magie blanche de l’hiver franc-comtois.

Alternance de pâturages ouatés et de forêts de sapins givrés. Des clochers à impériale aux tuiles vernissées émergent des villages aux maisons costaudes bâties pour résister au froid. Bienvenue dans l’hiver franc-comtois, celui du haut Doubs, à deux pas de la frontière suisse, dans le massif du Jura. Manquait une touche lacustre pour parfaire le tableau. La voici, offerte, à 900 m d’altitude, par le lac Saint-Point, 5,2 km², l’un des plus grands lacs naturels de France. On le repère sur la carte, juste en dessous de Pontarlier, matérialisé par un gros trait bleu oblique de 8 km de long sur à peine 800 m de large. Cette forme allongée a un avantage: où que l’on soit, la rive d’en face se distingue nettement.

L’été, le lac est un spot nautique animé. Désert l’hiver – seuls s’y risquent des patineurs hors la loi -, c’est un pur diamant. Sauf qu’il exhale parfois d’étranges bruits d’écoulement. Pas de panique, ce n’est que le Doubs – la rivière le traverse de part en part – qui se fraie un passage dans les eaux engourdies par le gel. Un sentier fait le tour du lac, 22 km de balade praticable en toute saison. Pour un grand-angle parfait, il faut monter, rive droite, jusqu’au Belvédère, sur les hauts du village de Montperreux. Mais la curiosité locale se trouve rive gauche, sur la commune des Grangettes.

C’est un village de cabanes au ras de l’onde. Il date de la Belle Époque. Un pêcheur du dimanche, «Titi» de son surnom, qui venait régulièrement de Pontarlier, avait eu l’idée lumineuse de construire ici une maisonnette pour entreposer son matériel et ses amis l’avaient imité. Les cabanes se transmettent depuis par héritage familial. Baptisé Port-Titi pour la postérité et photographié sous toutes les coutures, cet endroit charmant somnole sous la neige en période d’hibernation.

Au bord du lac Saint-Point, on s’installe pour déconnecter. Camp de base à Malbuisson, l’un des six villages riverains, où deux 4-étoiles ont ouvert ces dernières années. Aménagé dans une ancienne fabrique de barques, l’Atelier de Donat est un boutique-hôtel de 8 chambres, avec restaurant, bar et véranda à la déco bois et métal léchée.

You May Also Like

+ There are no comments

Add yours