L’Albanie pas chère et encore secrète

Un littoral préservé de 440 km

Évitez Durrës, la deuxième plus grande ville du pays est trop bétonnée. Rejoignez la Riviera albanaise au sud entre Vlora et Saranda. La côte plonge dans la mer Ionienne et l’Adriatique. Les amateurs de farniente pourront buller dans des criques à l’eau turquoise. L’odeur des oliviers et arbres fruitiers donne aux vacances albanaises un goût délicieux et les prix bas permettent de se régaler chaque jour sur la plage sans avoir l’œil rivé sur son budget. De vraies vacances …

Une destination hors saison

Avec son climat méditerranéen chaud et ensoleillé, l’Albanie est une destination que nous vous conseillons hors saison. À la Toussaint, on profitera de journées qui ressemblent à des vacances d’été en Bretagne avec des plages désertes et une eau fraîche mais où l’on peut encore se baigner. Dès le mois d’avril, on peut y passer ses vacances, l’hiver n’étant plus qu’un lointain souvenir. Les amateurs de grosses chaleurs et de soleil de plomb pourront eux s’y rendre au cœur de l’été.

Y aller

Mieux vaut laisser sa voiture au garage. De Paris à Tirana, il faut 25 heures pour parcourir les 2185 km et traverser les cinq pays qui séparent les les deux capitales. Si cette aventure vous tente, mieux vaut rejoindre le sud de la botte italienne, au niveau du talon pour y prendre un ferry vers l’Albanie.

En avion, votre voyage durera 2h30, seulement si vous arrivez à dénicher un des rares vols directs. Sinon il durera plutôt quatre heures en raison d’une escale. Vous trouverez des billets à un peu moins de 300 euros, un tarif un peu élevé compensé par des prix très bas en Albanie. Louez une voiture sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *