Spots préservés, les vrais tops

Sauvage Tasmanie, en Australie

Cette île d’Australie est située à 250 kilomètres au sud de l’État fédéral. Inexplorée jusqu’en 1642, réservée à l’exil de bagnards et autres forçats pendant la colonisation britannique., la Tasmanie fait figure de paradis sur Terre tans la nature y est luxuriante. Cours d’eau limpides, forêts d’un vert acide, elle est réputée pour sa faune et sa flore.

Elle héberge quelque douze espèces d’oiseaux endémiques (c’est-à-dire qui n’existent nulle part ailleurs), mais aussi de nombreuses plantes et fleurs spécifiques. un de ses parcs, le Parc naturel de Katavi est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. De multiples expéditions scientifiques y sont régulièrement menées, notamment pour découvrir dans ses fonds marins de nouvelles créatures.

Et la « pêche » est bonne : éponges et araignées de mer géantes, étoiles de mer luminescentes, anémones de mer violettes et un poisson sans tête -il vit dans l’obscurité à 4000 mètres de profondeur- a été découvert ou plutôt redécouvert. Les scientifiques le croyaient disparu depuis 193. Un bémol quand même: sa barrière de corail est fragilisée et la déforestation commence à faire des ravages.7

Le très rose salar d’Atacama , au Chili

Situé au sud de la ville de San Pedro d’Atacama, ce bassin salin, le plus grand du Chili, s’étend sur des kilomètres avec des cristaux et sels minéraux à perte de vue. La lagune de Tebenquiche accueille d’exceptionnels microbialites, des formations rocheuses d’origine carbonique qui ressemblent à des coraux. Par ailleurs, cette région est aussi celle de la Réserve nationale des flamants roses.

Au pied de deux hauts volcans, Licancabur et Lascar, le bassin du salar est aussi connu pour son industrie minière qui extrait de la saumure du lithium en grandes quantités. Et même si le site est protégé par des conventions, des entreprises internationales s’y livrent actuellement une concurrence féroce à tel point que la population locale, qui travaille dans le lithium, a tire en 2017 la sonnette d’alarme afin que les autorités mettent un coup d’arrêt à la surexploitation.

Laisser une réponse